Uplift Spice

•8 janvier 2010 • Laisser un commentaire

Un peu de rock ca fait longtemps. Je ne sais pas grand chose de ce groupe a part qu’ils ont fait trois minis albums ( syateki, hanabinoiro et rasen) et deux album ( Uplift Spice et Omega Rhythm). C’est du rock/punk/pop japonais, c’est encore une fois super carré. La voix de la chanteuse peut rebuter au début car elle est très aigu. On se rend compte qu’en fait elle sait très bien chanter et poser sa voix et sa voix qui peut être rebutante au début donne finalement tout le caractère du groupe qui serai sinon un groupe de rock de plus.

Tout d’abord un extrait du premier album car j’aime bien la mélodie et le rythme de batterie du pont…le clip révolutionne pas le genre mais reste sympathique

kanojo

Deuxième album, très très bon morceau, la maturité comme ils disent dans les magazines de rock. Et perso j’aime énormément le clip qui donne encore plus d’énergie au morceau.

Omegarythm

Publicités

Disgaea 3 – PS3

•7 janvier 2010 • Laisser un commentaire

La série Disgaea, et surtout celui sur PSP, a été un de mes plus gros bouffe temps de ces dernières années. Je n’avais pas de PS3 mais grâce a la magie de noël la PS3 fait désormais parti des consoles auxquels je joue chez moi. Jusque la cette console ne m’attirait pas plus que ca car la majorité des bon jeux sortaient sur 360 aussi et aussi parce que je n’avais pas assez de sous. Ca y est je l’ai!! Alors verdict…

Et bien je reste fan. L’humour de la serie est bien la. On est dans l’académie du mal et le héros principal est le fils du chef de l’académie. Celui-ci veux tuer son père pour se venger du fait qu’il a marché sur sa console de jeux et abimé toutes ses sauvegardes. Pour se faire il s’est inspiré de tout ce que la culture geek peut lui mettre a disposition c’est a dire Anime, manga, jeux video etc… Il est fasciné par les héros qui triomphent toujours grâce a la justice et l’amour bien qu’il ne sache pas ce que c’est. Dans l’académie tout n’est pas rose, il y a aussi de fieffés délinquantes qui prennent un malin plaisir a arriver a l’heure aux cours, a aider les autres ou même a rester poli quand on les embête.

Niveau gameplay c’est toujours d’une profondeur incroyable même si on passe toujours autant de temps a leveler (c’est tout de même moins laborieux que dans les versions précédentes). Désormais on n’apprend plus techniques spéciales en se battant mais en les achetant avec du mana. Sinon c’est grosso-modo la même chose.  L’autre nouveauté est la salle de classe ou des affinités se créent en fonction des places de chacun. On a ainsi plus de chance de grouper une attaque avec quelqu’un a coté de qui on est depuis longtemps dans la salle de classe.

Il y a aussi malheureusement des mauvais coté et le premier vient du fait que tous les perso du jeux sont des sprites qui ont été récupéré de la version PS2. Je veux bien que ce jeux ai été initialement prévu pour cette console mais la ca arrache totalement les yeux. Le mélange menu-HD/sprites en mousse rend aveugle. L’éternel problème des angles de vu ou sur certain niveau on ne sait pas ou on va existe toujours et sur les niveau avec des grandes différences de hauteur on se perd régulièrement. Ca a toujours existé mais on souhaiterai qu’un jour cela soit régler.

Au final ce jeu est dans la continuité de ce que l’équipe de Nippon Ichi a fait et est donc d’une grande qualité. le passage à la HD est tout de même un peu douloureux. Il reste quand même un jeu complètement décalé et bourré d’humour On lui pardonne volontiers ces petits défauts. Je soulignerai aussi la bande son qui, a l’instar des épisodes précédents, est toujours aussi jouissive. Voici d’ailleurs l’intro du jeux qui plante très bien le décors et l’ambiance si particulière de Disgaea 3

The IT-Crowd

•11 décembre 2009 • Laisser un commentaire

J’ai passé un extrait, il y a quelques posts de cela, d’une serie anglaise s’appelant « the IT crowd ». Conseillé par plusieurs amis geek, je me suis lancé dans le premier épisode un peu comme ca…et bien c’est une véritable drogue. Une fois un épisode vu, il en faut toujours plus. Le problème est qu’il y a que 3 saisons avec 5/6 épisodes par saison. Au final on a vite tout vu, mais il on a toujours plaisir a les regarder plusieurs fois.

Elle relate les aventures de l’équipe informatique d’une grande entreprise, Reynholm Industries. Cette équipe est composée de deux personnages, le geek et le nerd, soit Roy et Moss. Le PDG de la boite, Denholm Reynholm , embauche en tant que chef du département informatique, Jen, qui n’y connait rien en informatique.Viennent se greffer des seconds rôles tel que Richmond, un gothique qui vit dans une salle réseau ou le fils de Denholm.

Le reste est une succession de situations abracadabrante complètement humour anglais. Chaque épisode est bourré de clin d’œils a la culture geek mais on rigole franchement même si on n’a pas toutes les références. Il faut quand même est « geek compliant » pour apprécier cette série a sa juste valeur.

Allé hop trêve de blabla, voici le premier épisode, et en plus il est sous-titré. Elle est pas belle la vie!

Densha de GO! Final – PC

•10 décembre 2009 • 2 commentaires

C’était vraiment pour déconner que j’ai essayé le jeu Densha de GO! Final sur PC. L’idée de jouer a un simulateur de conducteur de métro japonais me faisait rire et en même temps je me disais qu’un jeu qui a connu tant de portages et tant de versions doit être quand même un peu fun.

Et bien comme prévu je jeu s’avère simple mais terriblement addictif. Il suffit de démarrer, on gère une jauge de puissance et une jauge de frein. Il y a des limites de vitesse a respecter sur certain tronçons, il faut arriver a l’heure, il faut s’arrêter au centimètre près au niveau des gares, il ne faut pas freiner comme un âne sinon les gens se vautrent dans la rame. si on a tout bien fait ca, on a des points, les points donnes des sous et les sous débloquent d’autres tronçons  de lignes avec des trains encore plus foufou!

On débloque aussi des vidéo ou on voit des rames rouler…bon il faut aimer mais en fait on se surprend a rejouer pour essayer de bien s’arrêter pile, essayer les différentes lignes etc… Au final même si les graphisme sont un peu vieillot, le fait que ce soit de vrai lignes de métro Japonais donne l’impression d’y être et puis c’est quand même un rêve de gosse de beaucoup de gens de conduire des trains.

Il y a évidement des bornes dédiées certaine déclinaison sur consoles on droit a un controller spécial (pour un jeu de métro c’est quand même un must), ici c’est celui de la Dreamcast. Pour finir une petite vidéo du jeu et une vidéo de ce qu’on peut débloquer quand on rox…notez que la musique est incroyable!

Mushihime Sama Futari Ver 1.5 – 360

•8 décembre 2009 • 3 commentaires

Ça y est je l’ai reçu! Hier soir en rentrant chez moi il était dans ma boite aux lettre, j’ai monté les six étages en courant. Après m’être remis, j’ouvre fébrilement la boite, je mets le jeux dans la console et il se lance enfin! J’ai conscience que cette intro est nase mais je n’avais pas d’idée.

Passé la cinématique d’intro…ah…il n’y en a pas…en même temps on s’en fout un peu on est pas pour regarder des cinématiques mais pour en découdre. Dans la boite il y avait une petite carte qui permet de débloquer la version 1.01 du jeu un petit plus pour les fans ca fait toujours plaisir, même si a mon bas niveau j’ai du mal a saisir les différences de gameplay. A partir du premier écran plusieurs choix s’offre, soit la version 1.5, soit la version arrangée, soit la 1.01. La version Black Label est bloquée car il faut le télécharger sur le live japonais et je ne l’ai pas les sous donc je n’ai pas pus l’essayer.

La version originale comporte elle me même la version arcade, donc avec des gros pixels, et une version ou les sprites on refait. C’est beau, c’est tres beau! Trois difficultés sont disponibles, Original, Maniac et Ultra. Dans le mode original, il n’y a pas le système des « chain » (sorte de combo) et les boulettes vont tres vites. Il est sensé être pour les débutant mais je le trouve quand même très dur. Dans le niveau maniac les boulettes vont moins vite que dans l’original mais il y en a plus et le système de score et effectif. Enfin le mode ultra pour les « hardcores gamer +1 » ou les boulettes vont aussi vite que dans le mode original et ou il y en a « un peu » plus.

Il y a aussi le mode arrange mais je n’ai pas eu le temps de comprendre en quoi il consistait.

Niveau gameplay, on est tout de suite a l’aise avec les commandes, c’est fluide. Ceux qui ont joué a Dodonpachi ne seront pas trop perdu. Je n’ai pas encore assez joué pour avoir les techniques de scoring mais j’ai lu qu’elles sont lié au rythme. Il faut tapoter plus ou moins vite sur le bouton tir en fonction de la distance qui nous sépare de ennemis. Pour le moment je joue en mode survie, c’est a dire j’essaye de finir le jeux en mourant le moins possible. Je vais apprendre petit a petit a scorer.

J’ignorais complètement l’histoire et j’en ai honteusement piqué une sur l’excellent site emunova ca me soulait un peu de paraphaser, surtout que l’histoire c’est un peu comme les cinématique d’intro…mais bon ca rajoute quand même un petit background, non négligeable.

« Dans le monde de Mushihime Sama, les hommes vivent dans des forêts parmi les insectes géants nommés Kôjûs. S’ils peuvent vivre en paix, c’est uniquement parce qu’ils offrent une jeune fille de 15 ans aux Kôjûs de temps en temps. Un jour, la jeune princesse Reko s’en va dans la forêt et va revenir avec un bracelet au bras… le bracelet qui désigne « l’élue » pour la prochaine offrande. Personne ne le lui dit. Vient alors l’année de ses 15 ans et tout le monde tombe malade dans le village car Reko n’a pas été offerte. Elle part donc dans la forêt avec son fidèle scarabée à la recherche de Dieu. »

Pour finir je mets une petite video de pub qui résume un peu tout ce qu’il y a dans ce jeu qu’il faut absolument acheter si on aime les manic-shooter. Et puis comme dirait le président d’une chaine de télé que j’aime bien acheter Mushihime Sama aujourd’hui « c’est pas anodin » car, comme je l’ai dis dans mon post précédent parlant de ce jeu, Cave a rendu ce jeu region-free pour voir s’ils en vendaient plus. Si c’est le cas il se peut que les prochains Cave soient eux aussi region-free ou même, pourquoi pas, édité en Europe.

En plus si avec toutes les images de zoli filles que j’ai mis dans ce post vous l’achetez pas je ne sais plus quoi faire!

5 décembre 2009, La Cigale – Toy Dolls

•7 décembre 2009 • 3 commentaires

Samedi soir dernier je suis allé voir les Toy Dolls (c’est écris dans le titre, suivez un petit peu). Et bien c’était GÉNIAL! On est arrivé vers 19H pour le concert qui était annoncé a 18h30 mais rien avait commencé. La première partie était un groupe de métal-festif assez décalé et très crétin. Les mecs étaient déguisé un peu a la Stupeflip avec une très bonne présence sur scene. Leur show a duré pile la taille pour que ce soit sympa mais pas trop lourd. Viens après Spermicide.

Ensuite, après une interminable attente, ils arrivent et envoie directement les morceau a fond! Toute la salle sautait joyeusement, ce qui faisait bouger le sol. Même si on ne voulait pas sauter on y été contraint par le sol qui nous remuait en rythme. Quasiment aucune pose entre les morceau, ca enchaine, c’est carré, c’est frai, c’est fun, on se surprend a rester avec un sourire crétin pendant certain morceau. On a l’impression qu’Olga a toujours 15 ans, il joue toujours des morceaux d’une virtuosité impressionnante avec une facilité déconcertante.Après avoir hurlé, sauté et après deux petits rappels, le concert ce fini dans l’émotion…quelle belle soirée.

Ce groupe ne faillit pas a sa reputation. La recette fonctionne toujours, même les gros bourrins qui viennent toujours a ce genre de concert avaient, le temps du concert, l’air sympathiques. Les chorégraphies pourries, les grimaces, la guitare qui tourne à la ZZ Top, tout y étaient. Le seul problème est qu’on voudraient qu’ils continuent a jouer toute la nuit que que c’est trop court. Ils auraient joué 5h de suite j’aurai trouvé ca trop court aussi.

Donc voici trois petites vidéo, la premiere, c’est Glenda & the Test Tube Baby qui est mon morceau préféré. On ne peux s’empêcher de le fredonner et/ou de le chanter comme un veau. La vidéo date de 1984 et je suis fan de leur look.

La deuxième vidéo est plus récente, voir beaucoup plus récente et il s’agit de Dougy Giro, encore une fois on chante, c’est cool.

Et pour finir une cover de Dig That Groove par Lolita n° 18, groupe japonais dont l’album a été produit par Olga. Ici c’est un love dans un resto…on ne sait pas bien mais toujours est il qu’Olga chante avec elle, c’est trop mortel, il a l’air sympatoche comme tout, on a trop envie d’être son pote!

Sakurazuka Yakkun

•4 décembre 2009 • Laisser un commentaire

Passons aux choses sérieuses, je vais parler aujourd’hui de Sakurazuka Yakkun. De son vrai nom Yasuo Saitō, Il est doubleur pour des anime et a plusieurs autres boulot qu’il tiens secret. Il  fait aussi de la chanson. Pour ce faire il s’est créé un personnage…une écolière. Ya pas de raison que les idols soient exclusivement féminine. Ce charmant jeune homme fait donc un melange de J-pop, de rock, de punk, de glam, de métal et de second degré. Je n’ai pas réussi a trouver beaucoup d’information sur sa vie,  ses engagements politiques ou l’adresse de son coiffeur mais je vous laisse découvrir quelques clips.

Pour commencer le tube, 1000% SO Zakune?, désolé pour la pietre qualité de l’image j’ai pas réussi a trouvé une meilleur resolution:

Ensuite un morceau plus « metal, Geki Maji Mukatsuku

Enfin puisqu’on approche de noyel, ChristMaster.

Etonnant non?!